Will Amos

Votre député de


Pontiac

Will Amos

Votre député de


Pontiac

Menu

Vers une stratégie de réduction de la pauvreté

DONNEZ VOTRE AVIS

Le gouvernement du Canada s’est engagé à élaborer une stratégie nationale de réduction de la pauvreté qui guidera ses actions futures et fera en sorte que de moins en moins de Canadiens vivent dans la pauvreté. La pauvreté est un problème complexe qui requiert la participation d’un large éventail de partenaires. Par conséquent, pour travailler à réduire la pauvreté, le gouvernement du Canada fait appel à ses partenaires provinciaux, territoriaux et municipaux, aux peuples autochtones, aux organismes communautaires, aux experts en matière de pauvreté, aux universitaires, aux gens d’affaires et, surtout,
aux personnes qui ont vécu dans la pauvreté.

Le gouvernement du Canada aimerait entendre vos points de vue. Posez-vous les questions suivantes en formulant vos commentaires :

  1. Comment définissez-vous la pauvreté? Comment devrait-elle être mesurée? Faut-il combler certaines lacunes statistiques pour mieux comprendre la pauvreté au pays?
  2. Comment mesurer le succès d’une stratégie canadienne de réduction de la pauvreté? Pour mesurer les progrès réalisés, quels objectifs devraient être établis?
  3. Quels indicateurs devrait-on utiliser pour suivre les progrès accomplis par rapport à une ou plusieurs cibles?
  4. Sur quels groupes devrait-on concentrer nos efforts? À quels aspects de la pauvreté devrait-on donner la priorité?
  5. D’après vous, quels programmes et quelles politiques du gouvernement du Canada sont les plus efficaces pour réduire la pauvreté? Comment pouvons-nous les améliorer? Que pouvons-nous faire d’autre?
  6. Comment le gouvernement du Canada peut-il aligner sa stratégie de réduction de la pauvreté afin d’appuyer les efforts des provinces, des territoires,
    des municipalités et des collectivités?
  7. Quelles sont quelques-unes des initiatives ou innovations – canadiennes ou autres – que des gouvernements, des organismes communautaires, des experts universitaires ou des entreprises ont introduites ou proposées pour réduire efficacement la pauvreté?
  8. Comment le gouvernement peut-il encourager un dialogue continu sur ses efforts portant sur la réduction de la pauvreté avec les autres ordres de gouvernement, des organismes communautaires, des experts universitaires et des entreprises?

APPEL À L’ACTION

De nombreuses mesures témoignent de la réussite économique et sociale du Canada. Le pays se situe au neuvième rang mondial au chapitre du développe- ment humain, affichant des résultats importants en ce qui a trait à l’espérance de vie, le niveau de scolarité atteint et le revenu par habitant. Le Canada a aussi connu une diminution du taux de chômage, qui est passé de 8,7 % à 6,9 % entre juillet 2009 et juillet 2016. Malgré ces signes positifs, plus de 3 millions de Canadiens vivent dans la pauvreté. Cela représente 1,9 million de familles qui doivent lutter pour joindre les deux bouts.

La pauvreté constitue un lourd fardeau pour ces personnes. Les gens qui vivent dans la pauvreté se voient forcés de faire des choix difficiles qu’ils ne devraient pas avoir à faire, comme celui de choisir entre payer le loyer et acheter de la nourriture saine.

Une consultation en ligne a été lancée pour que les personnes et les organisations intéressées puissent faire connaître leurs idées et leurs points de vue. Il y a des forums de discussion et les Canadiens ont la chance de raconter leur histoire. Ce processus de consultation en ligne sera complété par des tables rondes en personne avec des organisations autochtones, des entreprises, des organismes communautaires, des experts universitaires et, surtout, des Canadiens qui ont vécu dans la pauvreté.

LES MULTIPLES FACETTES DE LA PAUVRETÉ

La pauvreté est complexe. Elle atteint les gens de différentes manières et à des degrés divers. Pour certains, la pauvreté sera temporaire et associée à un événement ponctuel de la vie, tel qu’une perte d’emploi. Pour d’autres, la situation durera plus longtemps en raison de multiples obstacles auxquels ils font face. Et dans d’autres cas, le problème est si grave qu’il se transmet des parents aux enfants.

Lorsque la plupart des gens pensent à la pauvreté, le revenu est la première chose qui vient à l’esprit. La pauvreté ne se limite pas à l’absence de revenu adéquat, bien qu’il s’agisse d’un élément essentiel du bien-être. La pauvreté est souvent accompagnée de piètres conditions de logement, d’une mauvaise santé, d’emplois précaires et d’un manque d’instruction. Elle a également des répercussions sur la mobilité sociale. En raison de la nature multidimensionnelle de la pauvreté, les gouvernements doivent traiter tant les causes que les conséquences de ce phénomène. Pour ce faire, ils doivent prendre les mesures nécessaires pour s’attaquer aux diverses privations que subissent les Canadiens en raison de la pauvreté.

Les différentes facettes de la pauvreté ne concernent aucun groupe de per- sonnes en particulier et touchent les gens de différentes façons. En d’autres mots, la pauvreté touche chaque personne différemment. Certains groupes sont plus susceptibles que d’autres de vivre dans la pauvreté : les familles monoparentales, les personnes seules de 45 à 64 ans, les personnes ayant une invalidité qui les restreint sur le plan du travail, les immigrants récents et les Autochtones.

OBTENIR ET RENDRE COMPTE DES RÉSULTATS

Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance de rendre compte de ses engagements à l’égard de la réduction de la pauvreté au Canada. Pour honorer cet engagement, il sera important d’établir des partenariats, d’établir des objectifs clairs et de suivre les progrès pour voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

L’absence d’une définition ou d’une mesure officielle de la pauvreté au Canada représente un défi pour la sélection d’une cible pour la stratégie de la réduction de la pauvreté. De nombreux pays font face à une situation semblable. La manière la plus répandue de mesurer la pauvreté est de comparer le niveau de revenu avec des seuils de revenu préétablis. Le gouvernement du Canada dispose principalement de trois mesures de faible revenu qui pourraient servir à choisir une cible pour la stratégie : les seuils de faible revenu, la mesure de faible revenu et la mesure du panier de consommation.

Outre la cible générale de réduction de la pauvreté, d’autres indicateurs Le gouvernement du Canada a déjà mis en place et annoncé plusieurs initiatives pourraient être sélectionnés pour suivre les progrès de certaines des conditions visant à réduire la pauvreté au Canada.
liées à la pauvreté, comme l’éducation, l’emploi, la santé ou le logement.

Le gouvernement du Canada sollicite les suggestions concernant les cibles et mesures qu’il devrait utiliser pour orienter ses efforts.

Enfants et familles

  • Instaurer l’Allocation canadienne pour enfants
  • Collaborer avec les provinces, les territoires et les experts pour élaborer un cadre d’éducation préscolaire et de garde d’enfants afin de se pencher sur la nécessité d’obtenir un service de garde d’enfants accessible et de qualité supérieure
  • Élaborer une stratégie de lutte contre la violence sexiste

Aînés

  • Bonifier la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti
  • Annuler la hausse de l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti de 65 à 67 ans
  • Conclure une entente de principe avec les gouvernements provinciaux afin de bonifier le Régime de pensions du Canada
  • S’engager à augmenter la Prestation fiscale pour le revenu de travail afin de permettre aux travailleurs à faible revenu de toucher des prestations du Régime de pensions du Canada plus élevées

Personnes handicapées

  • Élaborer une loi sur l’accessibilité
  • S’engager à réinstaurer le Programme de contestation judiciaire du Canada

Innovation en matière de réduction de la pauvreté

  • Collaborer avec ses partenaires pour élaborer une stratégie d’innovation sociale et de finance sociale afin d’appuyer les organismes communautaires qui s’attaquent à des enjeux sociaux qui perdurent en adoptant des méthodes nouvelles et novatrices

Autochtones

  • Élaborer un cadre d’éducation préscolaire et de garde des jeunes enfants autochtones
  • Investir pour améliorer l’enseignement primaire et secondaire dans les réserves
  • Investir dans l’infrastructure scolaire des réserves
  • Investir dans le Programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations pour améliorer les services de protection des enfants
  • Investir dans l’infrastructure des logements et dans l’infrastructure communautaire
  • Investir dans le soutien à la rénovation et à la construction de maisons d’hébergement pour les victimes de violence familiale dans les communautés des Premières Nations
  • Investir pour appuyer la santé mentale dans les réserves et dans les territoires
  • Investir dans les programmes relatifs au marché du travail
  • S’entretenir avec les intervenants du renouvellement et de l’élargissement de la Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux Autochtones
  • Renforcer et renouveler la Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain
  • Investir dans le Programme d’assistance parajudiciaire aux Autochtones
  • Investir dans le développement économique de la nation métisse
  • Investir pour promouvoir, préserver et renforcer les langues autochtones grâce à l’Initiative des langues autochtones

Logement et itinérance

  • Élaborer une stratégie nationale sur le logement
  • Investir dans l’initiative Investissement dans le logement abordable
  • Investir dans la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance
  • Investir dans les logements abordables pour les aînés
  • Investir dans les refuges pour victimes de violence familiale
  • Consacrer des fonds à la rénovation de logements sociaux existants
  • Investir pour un fonds pour l’innovation en matière de logements locatifs

Santé et nourriture

  • Élaborer et négocier un accord sur la santé avec les gouvernements provinciaux et territoriaux
  • Fournir un financement additionnel pour élargir la portée de Nutrition Nord Canada

Études postsecondaires

  • Augmenter le montant des bourses canadiennes destinées aux étudiants à faible revenu et aux étudiants à revenu moyen
  • Améliorer le Programme canadien de prêts aux étudiants afin de mieux répondre aux besoins des étudiants à faible revenu
  • Changer les règles de remboursement dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants pour aider à réduire la dette étudiante
  • Améliorer l’accès au Bon d’études canadien pour les enfants de familles à faible revenu

Soutien pour les travailleurs à faible revenu et les chômeurs

  • Réduire les cotisations d’assurance-emploi
  • S’efforcer de réduire le temps d’attente pour l’assurance-emploi afin d’améliorer le soutien du revenu
  • Éliminer les normes d’admissibilité à l’assurance-emploi plus élevées pour les personnes qui deviennent ou redeviennent membres de la population active
  • Prolonger le projet pilote de Travail pendant une période de prestations
  • Prolonger temporairement les prestations d’assurance-emploi dans des régions qui ont connu des pertes d’emploi importantes en raison de la baisse des prix des produits de base
  • S’engager à bonifier les prestations parentales et de compassion offertes dans le cadre du régime d’assurance-emploi
  • Investir dans les ententes sur le développement du marché du travail et dans les ententes sur le Fonds canadien pour l’emploi afin de soutenir la formation et le développement des compétences
  • Proposer des initiatives visant à promouvoir les emplois de qualité dans le secteur privé sous réglementation fédérale
  • Investir dans le Programme d’éducation de base des adultes du Nord